Skip to navigation Skip to the content
Go to top

Historique

Historique rendu possible grâce à Messieurs Günther et Olivier Mack, Mme Ursula Gilliéron, ainsi qu’aux articles des quotidiens « 24 heures » et « Le Matin » consultables sur : http://scriptorium.bcu-lausanne.ch.

A l’impulsion de Monsieur Juan Antonio Samaranch, président du Comité international olympique (CIO) de 1980 à 2001, une réflexion était lancée pour organiser une manifestation aquatique ouverte à toute la population lausannoise.

M.Samaranch rêvait d’une grande traversée du Lac Léman par tous les lausannois… Cela n’était pas possible pour raisons de sécurité, 60 personnes représenteraient le maximum. Monsieur Günther Mack lui proposa alors un concept promu par Arena en France : les 24 heures Arena de natation !

Accepté ! Avec le soutien de la Ville de Lausanne pour la mise à disposition des infrastructures et moyens techniques, la manifestation sera mise au programme de la semaine olympique en 1984, c’était le début d’une belle aventure, de 30 ans (et 30ème édition) en cette année 2014 ! Car une année, cela n’a pas eu lieu, au profit d’une fête, le Gala du LN qui, ayant fait un flop… n’a pas été reconduit, permettant aux 24 heures de continuer l’aventure.

Monsieur Mack, avec le soutien logistique d’Arena France (qui fournit notamment le programme IBM…), ainsi que celui de son épouse Françoise, de son fils Olivier et de bien d’autres personnes, mit sur pied l’organisation, avec un concept particulier pour le comptage des distances: les participants viennent par 2 et l’un nage pendant que l’autre compte, puis l’inverse !!! Et, selon le règlement issu du protocole des manifestations similaires d’Arena en France, toujours une personne dans l’eau…

Également très fortement ancré, la promotion d’une idée d’accueil, l’esprit toujours vivant de la manifestation à ce jour : le Lausanne Natation offre quelque chose aux citoyens lausannois, ouvre les portes de « sa maison », la Piscine de Mon-Repos !!! Une manière de dire merci à la Ville de Lausanne et à ses habitants.

Retrouvez ci-dessous, par période de 5 éditions : bulletins du club, articles de presse, anecdotes, récits et faits marquants ! Vous pouvez cliquer sur le titre d’une période pour en découvrir encore plus.

1984 – 1988 : Les premières éditions

1984.10-11_Le_Depart

Samedi 5 octobre 1984, 12h00, M. Günther Mack donne le départ de la 1ère édition des 24 heures de natation ! La magie opère alors et se laisse apprécier à travers le bulletin du club d’époque, et prochainement des articles de presse. Alors, cliquez ICI !

1989 – 1993 : Drôle de dames

Les 24 heures de natation ont fait leur trou dans l’agenda des Lausannois. Désormais presque une tradition, chaque premier week-end du mois d’octobre, la piscine de Mon-Repos revêt ses habits de fête et accueille un millier de participants dans une ambiance magique !

Piscine

Au début des années 90, ce sont trois dames qui marquent l’histoire des 24 heures de natation : Carine Volet, Françoise Constantin et Amina Mahdad vont rafler les éditions 1990 à 1993 en réalisant, à chaque fois, un meilleur résultat que le vainqueur masculin ! Le record féminin passe également entre leurs diverses mains et ce n’est pas fini…

A découvrir ICI !

1994 – 1998 – Les records sont faits pour être battus

Plus longue distance féminine à trois reprises, plus longue distance masculine encore d’actualité en 2014, plus longue distance pour un club sportif,… Tous ces records sont tombés durant ces 5 années ! Notons la performance exceptionnelle de Julien Baillod, 16 ans, qui inscrit son nom au palmarès en 1996 et fixe le record masculin à 56 km… Et il reviendra chaque année par la suite profiter de la magie de Mon-Repos la nuit.

Au fait, si vous voulez savoir ce qui se passe dans la tête d’un nageur le dimanche à 3h15 du matin, au moment de plonger dans l’eau :

1998.10.05_Objectif_Dépassé

Objectif dépassé, records battus, piscine remplie, les 24 heures de natation c’est chaque année des histoires et des anecdotes pour chacun de ces nageurs occasionnels, assidus, fous, tout simplement heureux d’être dans l’eau !

A découvrir ICI !

1999 – 2003 : Changement de millénaire

Suite à la 6ème victoire d’affilée de Julien Baillod en 1999, les 24 heures de natation entrent dans le 3ème millénaire avec une nouvelle animation pour tenir tout le monde éveillé : un grand écran et une rediffusion des JO de Sydney 2000 ! Tenir les participants et les bénévoles réveillés est essentiel puisqu’il faut tout le temps quelqu’un dans l’eau… De même, sans bénévoles, impossible d’organiser cette manifestation.

Nous ne remercierons donc jamais assez la centaine de bénévoles qui s’engagent au côté du comité d’organisation pour accompagner chaque participant dans son propre défi !

A découvrir ICI !

2004 – 2008 : Quelle diversité !

La dynastie Mack qui a organisé les 24 heures de natation pendant 20 ans passent l’affaire à la vainqueur féminine de la 1ère édition, Mme Gaëlle Weston Bratschi ; un groupe d’écoliers qui se paie un relais géant sur 24 heures ; et un nouveau record féminin !

2007.10.01_Traffic

La fréquentation populaire est toujours au rendez-vous et la magie de la nuit également, alors c’est parti pour un nouveau tour.

A découvrir ICI !

2009 – 2013 : Une nouvelle ère

Après de nombreux records en distance absolue, c’est cette fois la chasse au temps passé dans l’eau qui est ouverte ! Et pour cela, les Français sont seuls à Mon-Repos. Cet exploit a été réalisé pour la première fois en 2013 par Jean-Claude Perronnet, athlète non-voyant de Dijon, qui a parcouru 24.2 km en 24 heures. Coiffé du bonnet n°32, ce bonnet est désormais associé à son nom et sera retiré des prochaines éditions des 24 heures de natation !

24 heures, 8.10.2013

A découvrir ICI !

2014 – … : au présent !

30ème édition en apothéose marquée par un nouveau record: 60km nagé en 21 heures par Alain SImac-Lejeune !

A découvrir ICI !